La Toscane à vélo

Au fil des chemins buissonniers

Voyage Grand format

DES COLLINES, DES CHÂTEAUX, DES VIGNOBLES, DES VILLAGES TOUT DROIT SORTIS D’UN TABLEAU DE LA RENAISSANCE : VIVE LA TOSCANE À VÉLO !

Sans nous soucier des pigeons qui s’envolent devant nos roues, nous traversons à vélo la piazza del Duomo, à Florence. La coupole de la cathédrale imaginée par l’architecte Brunelleschi au XVe siècle se déploie contre le ciel bleu. Une poignée de ruelles fraîches, bordées de hautes maisons ocres, des églises au front serti de marbre blanc et noir, un tour au marché du cuir de San Lorenzo, et nous voilà bientôt sur les rives de l’Arno. Comme au temps des Médicis, les joailliers tiennent boutique sous les arcades du ponte Vecchio, le plus ancien pont de la ville. Encore un coup de pédale, et notre petit groupe arrime les bicyclettes près de la statue de David – une copie, l’original de Michel Ange est au musée. La Galerie des Offices et ses collections de peintures Renaissance nous attendent. Les petites routes de Toscane aussi…

Découvrir cette belle région d’Italie à vélo, de Florence à Pise en passant par Sienne, c’est le principe de ce circuit en liberté signé Terres d’Aventure. Dés l’arrivée, les voyageurs récupèrent leurs VTC (vélos tous chemins) à l’hôtel. Grâce à un road-book détaillé, ils tracent ensuite un parcours de 180 km découpé en étapes de 40 à 50 km par jour, avec idées de visites et escales pré-réservées en hôtels et maisons d’hôtes. Chaque soir, les bagages sont livrés à l’auberge. Unique bémol : mieux vaut aimer pédaler pour affronter les collines toscanes, qui jouent parfois aux montagnes russes. Paresseux s’abstenir, donc.

Le lendemain matin, nous quittons Florence par la via Romana pour piquer plein sud. Serpentant à l’ombre des pins pignons, la petite route grimpe bravement vers le village d’Impruneta.

PARTIR A VELO EN TOSCANE

Avec Terres d’Aventure, qui propose un circuit en liberté « De Florence à Pise à vélo » incluant l’hébergement en petit déjeuner en hôtels et maisons d’hôtes, la location de vélo, le transport des bagages et l’itinéraire détaillé.

Italie - Toscane - Au pied de la cathédrale de Florence, dessinée au XVe siècle par Brunelleschi, les toits roux de la ville et les collines de Toscane, au loin.

Au pied de la cathédrale de Florence, dessinée au XVe siècle par Brunelleschi, les toits roux de la ville et les collines de Toscane, au loin.

Depuis des siècles, les artisans y fabriquent des poteries en terra cotta, cuites au four à bois, qui ornent les plus beaux jardins de Toscane. Encouragés par une armée d’angelots, nous pédalons en mode petit plateau, vitesse N° 3. Un rythme qui laisse le temps d’admirer le paysage : vergers d’oliviers et fermettes aux toits de tuiles rousses défilent entre les collines vertes. Au loin, les monts Appenins complètent le tableau. Bientôt, nous attaquons la traversée des vignobles du Chianti… Avanti dans la descente!

Sur chaque colline ou presque, un château pointe ses tours, au bout d’une allée de cyprès. Toutes ces place-fortes datent du Moyen Age, quand les cités rivales de Florence et Sienne se disputaient la région. Au gré des batailles, les petits castelli changeaient alors souvent de camp ! Aujourd’hui restaurés, nombre d’entre eux se sont reconvertis en prestigieux domaines viticoles. Leurs épaisses murailles veillent désormais sur les Chianti Classico, des rouges tout velours aux bouquets fruités et aux parfums de violette, élevés dans de grands fûts ovales. Inutile de ferrailler à grands coup d’épée pour franchir les remparts du Castello di Meleto ou de Rocca di Castagnoli :

Pascale Desclos journaliste portrait

Le mot de Pascale

« Avant ce voyage, j’imaginais la Toscane comme une succession de douces collines aux dénivelés aimables. Ce périple à vélo, à la force de mes mollets, m’a révélé un pays de moyenne montagne, calé sur les contreforts des monts Apennins. Les côtes sont parfois rudes! »

les vignerons nous  y accueillent à bras ouverts. L’occasion de souffler un peu et de déguster de grands crûs dans leurs caves fraîches et voûtées.

30 kilomètres après Florence, Greve in Chianti est en vue. Sur la place du village, trône la statue du navigateur Verrazzano, l’enfant du pays, qui découvrit la baie de New York en 1529. Tout autour, se serrent de pimpantes maisons à arcades. C’est l’heure des courses. Moultes fois médaillé, le charcutier propose salsice, prosciutto et autres rigatino au cochon sauvage. Ajoutons dans les sacoches des vélos une fougasse dorée, du fromage de brebis pecorino et une poignée de fèves, à croquer crues.

UN LIVRE, UNE VOIX

Avec vue sur l’Arno, E. M. Forster, éd. Robert Laffont

Un extrait de 2 mn 31 lu par Jeanne Fichou

Lucy Honeychurch, comme toute jeune Anglaise qui se respecte, voyage accompagnée d’un chaperon. C’est « Baedeker » à la main qu’elles arrivent à Florence. Mais il y aura quelques imprévus…

Italie - Toscane San Gimignano Coquelicots

Les tours médiévales du village de San Gimignano, sur l’ancien chemin de la Francigena, qu’empruntaient les pélerins francs pour rejoindre Rome au Moyen Age.

Nous voilà parés pour un déjeuner sur l’herbe, avec vue sur les vignobles. Plus loin sur la piste, à Panzano, s’ouvre la porte de la chapelle romane de San Leolino : dans la travée, un rai de soleil éclaire une rêveuse Vierge à l’enfant du XVe siècle, drapée de bleu nuit sur fond d’or. Ce soir, nous installons notre QG chez Teresa, à la ferme d’hôtes Le Noci. Poutres, tomettes, murs en pierre : les chambres, pleines de charme, ouvrent sur les vignes et les bois … Après trois jours de vélo, les muscles des bras et des jambes tirent un peu. L’escale à Sienne arrive à point. Tressée de ruelles fraîches, de palais et d’églises, la cité historique s’ordonne autour de la piazza del Campo, creusée comme une coquille. C’est là que, deux fois l’an, se dispute le fameux palio, la course de chevaux la plus courte au monde, deux minutes montre en main.

Ambiance délirante garantie, puisque chaque quartier de la ville y engage un couple jockey-cheval à ses couleurs. Interdiction de rouler sur la place à vélo. Qu’à cela ne tienne ! Allongés sur le pavé comme à plage, nous admirons la loggia Renaissance du palazzo publico en dégustant des gelati fraise-noisette. Demain, nous reprendrons l’aventure au fil de la via Francigena, que les pèlerins francs suivaient autrefois à pied ou à dos de mule pour rallier Rome depuis leur pays. Nous irons rencontrer les maîtres-artisans de Colle di Val d’Elsa, qui savent faire chanter le cristal. Nous verrons les hautes tours du village fortifié San Gimignano. Et nous plongerons dans les champs de coquelicots de Volterra, où les Etrusques, déjà, faisaient pousser la vigne et l’olivier. A vélo, que le printemps est doux en Toscane!

Le nouveau livre de

Jean-Philippe

COMPLICITÉS ANIMALES

 

70 histoires vraies qui parlent

d’empathie, d’entraide et

d’amitié.

 

Partir en Toscane à vélo

Avec Terres d’Aventure, qui propose un circuit en liberté « De Florence à Pise à vélo » incluant l’hébergement en petit déjeuner en hôtels et maisons d’hôtes, la location de vélo, le transport des bagages et l’itinéraire détaillé.

Vol AR Paris-Florence sur Vueling

Le nouveau livre de

Jean-Philippe

COMPLICITÉS ANIMALES

 

70 histoires vraies qui parlent

d’empathie, d’entraide et

d’amitié.

 

Retour haut de page

Partagez...

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp