Secrets de Renaissance

en Val de Loire

10 images, un voyage

Par Pascale Desclos
val-de-loire-tours-la-riche-prieure-saint-cosme-ronsard

Ronsard

pour une rose

Mignonne allons voir si la rose/Qui ce matin avait déclose…” Les vers que Pierre de Ronsard composa en 1545 ont traversé les siècles. Cette année-là, le poète rencontrait sa première muse, Cassandre Salviati de Talcy, fille du banquier florentin de François 1er, lors d’un bal à Blois. Il avait 20 ans, elle 14 à peine. Elle en épousa un autre… A La Riche, près de Tours, le Prieuré St Cosme abrite le logis où le poète, devenu prieur, se réfugiait pour écrire. La fenêtre de son petit bureau ouvre sur le jardin, où s’épanouissent  des roses délicates. Des Pierre de Ronsard, évidemment!

Escale

A l'ISLETTE

Certains châteaux du Val de Loire attirent les visiteurs par milliers, d’autres restent plus confidentiels. Pour sortir des sentiers battus, allez découvrir le Château de l’Islette. Bâti en 1530 par le seigneur René de Maillet dans une boucle de l’Indre, c’est le sosie d’Azay-le-Rideau… en moins bling bling. Et il a un charme fou, avec ses tours-donjons, sa façade en tuffeau blanc, son moulin au bord de l’eau. Le saviez-vous? Au XIXe siècle, il abrita les amours tumultueuses de Camille Claudel et Auguste Rodin.

val-de-loire-azay-le-rideau-chateau-de-l-islette-riviere-indre-table

Un petit verre

de Bourgueuil?

Bienvenue sur le domaine Lamé-Delisle-Boucard, au doux village d’Ingrandes-de-Touraine. Installée depuis cinq générations sur les côteaux de la Loire, cette famille de vignerons produit de fameux Bourgueil. Des vins dont Rabelais, Pierre de Ronsard, Balzac et l’acteur Jean Carmet, l’enfant du pays, ont successivement chanté les louanges.  Robe rubis ou grenat, notes de fruits rouges, structure tannique bien présente… Ces rouges élégants se dégustent jeunes, à la cave ou chez Vincent, cuisinier de campagne.

Un mécène

au cachot

La Cité royale de Loches, sur les rives de l’Indre, est intimement liée à un personnage-clé de la Renaissance : Ludovic Sforza. Tantôt allié, tantôt ennemi des rois de France, le puissant duc de Milan contribua à déclencher les guerres d’Italie. Il fut aussi le mécène de Léonard de Vinci, qui immortalisa sa maîtresse Cecilia dans “La Dame à l’hermine”. Mais ses intrigues causèrent sa perte. Fait prisonnier par Louis XII en 1500, il fut emprisonné au donjon de Loches et y passa 8 ans, avant de disparaître, oublié de tous. Ce casque qu’il grava sur les murs de son cachot témoigne encore de son passage.

val-de-loire-loches-cite-royale-donjon-cachot-ludovic-sforza-duc-de-milan-casque
val-de-loire-montresor-chateau-trophee-cerf

Partie de chasse

A MONTRÉSOR

Fief du seigneur Imbert de Bastarnay à la Renaissance, le Château de Montrésor dresse ses remparts au bord de l’Indrois, à quelques encâblures de la forêt de Loches. En 1849, le richissime comte Branicky, exilé politique polonais, le rachète. Nostalgique de son pays et des parties de chasse d’antan,  il refait toute la déco avec du mobilier slave, dans le style Second Empire. Et il sème la demeure d’innombrables trophées. Chaque soir d’été, un parcours aménagé sur les rives de l’Indrois permet d’admirer le château rhabillé de lumière.

Châlelains

d'un jour

Maison d’hôtes de charme au milieu des vignobles de Cheverny, le mini Château de Troussay est un rescapé de la Renaissance en Val de Loire. Bâti au XVe siècle par l’écuyer du roi Charles VII, pillé après la Révolution, il doit son salut à un historien du XIXe siècle, ami de Mérimée, qui l’a restauré et remeublé pièce par pièce en courant les ventes aux enchères. Ici des clochetons en briques, là un escalier en pierre ou des fenêtres à vitraux colorés, ouvrant sur le parc boisé… Aujourd’hui, les hôtes des lieux sont aux premières loges pour savourer le décor.  

val-de-loire-cheverny-chateau-de-troussay-facade-jardin
val-de-loire-chateau-de-blois-escalier-renaissance

L'escalier

du roi

En 1515, dès son accession au trône de France, François Ier lance le premier chantier de son règne en ajoutant au château de Blois une aile inspirée de la Renaissance italienne. Il fait appel à un architecte toscan, Domenico da Cortona. Côté cour, la façade s’orne d’une pièce maîtresse : un escalier à vis sculpté dans la pierre de tuffeau, qui préfigure celui imaginé quelques années plus tard par Léonard de Vinci à Chambord. Avec ses baies conçues pour voir et être vu et ses médaillons à l’effigie de la salamandre, l’ouvrage se fait scène de théâtre pour les apparitions du roi.

Renaissance

au jardin

Ecrin de verdure dominant la Loire, le Domaine de Chaumont-sur-Loire a fait sa renaissance en 2007, en devenant Centre d’arts et de nature. Son vaste parc offre un parcours onirique à la découverte d’une collection d’oeuvres d’art contemporain, élargie saison après saison. Me voilà en pleine séance photo dans « Eden »,  le parcours imaginé sur le thème du paradis terrestre par les artistes David Bitton et Philippe Collignon pour le Festival international des Jardins 2019.

val-de-loire-chaumont-sur-loire-centre-art-et-nature-festival-des-jardins-pascale-desclos
val-de-loire-chaumont-sur-loire-croisiere-toue-milieres-raboton

Flânerie

sur la loire

Renouer le lien perdu entre l’homme et la Loire, le fleuve-roi à la Renaissance… C’est le pari des passionnés de l’association Millière Raboton/Homme de Loire, qui proposent des balades commentées à bord de bateaux à voile traditionnels, les toues, au départ de Chaumont-sur-Loire. Pour un supplément de magie, on embarque en soirée, à l’heure où le soleil irise d’or l’eau, le ciel, les îles, les oiseaux. Le QG parfait pour partager un verre de Vouvray et savourer un pique-nique au fil de la Loire!

Rêve

de jardinier

 C’est à Amboise, à deux pas du Clos Lucé où Léonard de Vinci acheva sa vie, qu’ont ouvert les jardins de  Château Gaillard. Ils racontent une histoire peu commune. Pour mettre au goût du jour cette forteresse médiévale, au retour de la première campagne d’Italie, Charles VIII fait appel au maître-jardinier napolitain Pacello.  Celui-ci le transforme en palazzatto italien, agrémenté de jardins en terrasses et de la première Orangerie de France. Puis le domaine passe de main en main, avant d’être oublié… En 2011, l’homme d’affaires Marc Lelandais, passionné de Renaissance, redécouvre cette pépite enfouie sous les ronces et l’achète pour lui redonner vie. Fresquiste, maître verrier, fontainier, paysagistes, les meilleurs artisans du Val de Loire sont intervenus sur ce chantier, qui a duré 5 ans.  Aujourd’hui, il suffit de pousser la grille du château pour se croire en Italie…

val-de-loire-amboise-jardin-de-chateau-gaillard

Informations

Y ALLER

De Paris, on rejoint Orléans (à 132 km) ou Tours (à 239 km) en voiture via la A10 ou en train depuis Paris Montparnasse. Infos train + location de voiture sur Oui Sncf

Nos

adresses

Aux portes du vignoble de Bourgueil, cet élégant manoir du XIXe siècle blottit ses 5 chambres et suites dans un grand parc avec piscine.

4 Route de Saint-Michel, 37130 Les Essards 

Au coeur du vieil Amboise, dix chambres au confort cossu, dans une historique demeure à colombages.  On apprécie le jardin et la piscine.

25 rue Rabelais, 37400 Amboise

Claire et Laurent Nicot vous reçoivent dans leur délicieuse closerie du XVIe siècle, offrant 4 chambres et suites douillettes.

Impasse de l’Orée du Bois, 41000 Blois

Le plus petit château Renaissance du Val de Loire!  Restauré au XIXe siècle, il accueille les hôtes côté demeure ou côté dépendances.

41700 Cheverny

Retour haut de page

Partagez...

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp