Salt Lake City

Repaire de Mormons

Voyage Grand format

Salt Lake City

Repaire de Mormons

Voyage Grand format

SORTIE DU DÉSERT AU XIXE SIÈCLE, SALT LAKE CITY N’EST PAS SEULEMENT LA PORTE D’ENTRÉE DES PARCS NATIONAUX DE L’UTAH. ELLE INCARNE LE RÊVE COMMUNAUTAIRE DU PROPHÈTE MORMON BRIGHAM YOUNG. ETAT DES LIEUX.

« This is the Place ! », se serait écrié le prophète Brigham Young, en ce jour de juillet 1847 où il découvrit la vallée du Grand lac salé depuis une colline. Il avait du flair… Parti de l’Illinois, ce Moïse bis arrivait bien fatigué d’un long voyage. A la tête d’un convoi de pionniers, il avait parcouru 2000 km à travers l’ouest sauvage. Affronté la soif, les Rocheuses et les Indiens. Perdu aussi quelques fidèles en chemin. De cette même colline, le voyageur d’aujourd’hui découvre Salt Lake City : à droite, le Grand Lac Salé, à gauche les Wasatch Mountains. Et entre les deux, une ville moderne, quadrillée d’avenues rectilignes… Les flèches de Temple Square, le grand temple des Mormons, domine la city. Pas de doute : le décor est resté conforme au plan dessiné par Brigham Young.

La légende veut que le jour même de leur arrivée, les pionniers plantèrent un champ de pommes de terre. Pour tenir, il leur faudra encore labourer, planter et irriguer, bâtir les maisons, résister à la sécheresse, aux sauterelles, aux hivers glacés. Mais là, dans cet endroit dont personne ne veut, les Mormons peuvent vivre leur foi à leur guise… La Providence leur vient en aide. En 1848, c’est la Ruée vers l’or en Californie.

Sur la piste des caravanes, Salt Lake City prospère. Tant et si bien qu’elle intéresse désormais le gouvernement américain. En 1859, la première ligne de chemin de fer transcontinentale fait sa jonction au nord du Grand Lac Salé. Quant l’Utah rejoind l’Union, en 1896, Salt Lake City devient sa capitale…

Ironie du sort : aujourd’hui toute l’Amérique rêve de vivre dans cette ville, classée parmi les plus « green » et les plus « secure » des Etats Unis. Ses atouts ? Pas de ghettos, ni de criminalité galopante; une université réputée; des entreprises prospères et un taux de chômage bas; mais surtout le cadre privilégié des Wasatch Mountains : l’hiver, on y skie à ½ heure de la ville, l’été on y randonne sur des kilomètres de sentiers… Pour le voyageur de passage, la visite se concentre autour de Temple Square, siège de l’Eglise du Christ des Saints des Derniers Jours (LDS Church, en anglais). C’est ici, dans cette enceinte de 4 ha, qu’a débuté la colonie mormone. Souci de prosélytisme? Les visites guidées sont gratuites et assurées dans 30 langues différentes par quelque 150 jeunes sœurs missionnaires venues du monde entier « faire leur service » à Salt Lake City. Parcours choisi…

1- Qui sont les Mormons aujourd’hui ?

On appelle « mormons » les 13 millions de fidèles que l’église de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours (Church of Latter-Day Saints ou LDS en anglais) compte à travers le monde. C’est la quatrième religion aux Etats-Unis, avec 5 millions de fidèles. Son siège est à Salt Lake City, Utah.

2- Qui a créé la religion mormone?

Un certain Joseph Smith, fils d’un fermier pauvre de Nouvelle Angleterre. Un jour de 1823, un ange lui aurait révélé l’existence de mystérieuses tablettes en or, cachées sur une colline de l’Illinois et gravées d’étranges hiérolgyphes. Joseph Smith les aurait transcrites en anglais, pour rédiger Le Livre de Mormon, fondement de la LDS Church.

3- Que raconte le Livre de Mormon?

L’histoire d’une tribu perdue de Juifs d’Israël, qui aurait traversé l’Atlantique et atteint l’Amérique, au VIe siècle av. JC. Elle nous serait parvenue grâce à un de ses descendants, Mormon, qui aurait caché les tablettes relatant leur périple en 400 après JC. Selon ce récit, les membres de cette tribu seraient les ancêtres de nombre d’Américains, y compris les Indiens.

4- Le Livre de Mormon est-il un plagiat ?

D’aucuns affirment que le Livre de Mormon est largement inspiré du roman de Salomon Spalding « Le Manuscrit Trouvé », écrit vers 1820. Ce clergyman américain, à l’imagination fertile, serait mort avant d’avoir publié son manuscrit… qui disparut mystérieusement, non loin de l’endroit où Joseph Smith travaillait…

5- Les Mormons sont-ils chrétiens ?

Les Mormons reconnaissent l’existence du Christ, mais considèrent que la bible a été altérée et ne contient pas la plénitude de l’Evangile. Pour eux, dieu fut d’abord un homme et son fils est le fruit d’une union charnelle. D’où l’importance que revêtent à leurs yeux le Livre de Mormon et leurs autres textes sacrés.

6- Pourquoi les Mormons vivent en Utah ?

C’est pour obéir au Christ, qui leur aurait ordonné de fonder la nouvelle Sion et de propager la vérité de l’Evangile en Amérique, que les Mormons partirent vers l’ouest, sous la houlette de leur prophète. Arrivés au bord du grand lac salé, dans un endroit dont personne ne voulait, ils bâtirent Salt Lake City et ils y restèrent.

7- A quoi croient les Mormons ?

Créationnistes, les Mormons pensent que l’homme ne doit pas son salut à Dieu mais le gagne lui-même, par son comportement. Ils préconisent la discipline sexuelle, la fécondité du mariage, l’ardeur d’apprendre, le reconcement à l’alcool et aux excitants (café, thé, tabac…) et le baptême selon les rites mormons, qui, seul, offre une chance de vie dans l’au-delà.

8- Les Mormons sont-ils polygames ?

La LDS Church a officiellement renoncé à la polygamie en 1890, quand l’Utah est entré dans l’Union. Mais de nombreuses communautés fondamentalistes (environ 75 000 personnes) subsistent et prospèrent en Utah. Pas question pour elles de renoncer au mariage plurial autrefois recommandé par les prophètes.

9- Pourquoi les Mormons se passionnent pour la généalogie ?

Selon les Mormons, les vivants et les morts, devenus esprits dans l’au-delà, doivent rester « connectés » car ils forment une seule et même famille. C’est donc pour identifier leurs ancêtres que les fidèles de la LDS Church parcourent le monde à la recherche de registres généalogiques. Ancêtres qui seront ensuite systématiquement baptisés « post-mortem » selon leurs rites.

10- L’église mormone est-elle riche ?

La LDS Church possède des terrains, des banques, des compagnies d’assurance, des hôtels, des fermes et des minoteries, une chaîne de 1000 épiceries coopératives, un journal quotidien et une station de radio. Tout Mormon qui se respecte doit verser 10% de ses revenus à l’église. Laquelle prospère aussi grâce au bénévolat (2 ans minimum de service pour les jeunes garçons, 18 mois pour les jeunes filles).

Etats-unis - Salt Lake City - Vue de la colline d’Ensign Park. Au centre, le Capitole de l’état d’Utah. A droite, Temple Square. En arrière-plan, les Wasatch Mountains.

Salt Lake City vue de la colline d’Ensign Park. Au centre, le Capitole de l’état d’Utah. A droite, Temple Square. En arrière-plan, les Wasatch Mountains.

1- Salt Lake Temple et le Tabernacle

Petite déception : à moins d’être Mormon, on ne rentre pas dans le temple ! Dommage, car chaque jour en été, plus de cent mariages y sont célébrés : les couples y font le serment de bâtir une famille « éternelle ». Au moins peut-on admirer les jeunes mariés posant pour la photo devant ce monument de style gothico-kitsch, qui nécessita 40 ans de chantier, de 1853 à 1893. Il fut construit par les colons qui avaient suivi le prophète Brigham Young à travers l’ouest. Charpentiers, menuisiers, tailleurs de pierre : tous travaillèrent bénévolement pour l’église. Les blocs de granit extraits des canyons étaient transportés sur les pistes par des chars à bœufs. Symbolisant la tente qui abritait l’arche d’Alliance, du temps de Moïse, le tout proche Tabernacle est accessible aux curieux. Il abrite un des plus grands ensembles d’orgues du monde : 11623 tuyaux exactement! Chaque jour à midi, on peut y assister à un récital gratuit.

2- La Family History Library

Vous voilà au cœur de la plus grande bibliothèque généalogique du monde. Elle abrite une collection de documents microfilmés et numérisés contenant les noms de plus de trois milliards de personnes décédées : registres d’actes de naissance, de mariage, de décès, listes de recensement, registres cadastraux, actes notariés, etc. Si vous souhaitez faire une recherche généalogique, passez d’abord au Family Search Center. Aidé par une hôtesse, vous entrez dans l’ordinateur le nom de la personne recherchée, sa date et son lieu de naissance. Vous obtenez ainsi les références de fichiers indispensables pour poursuivre votre quête, au Family History Library. Ce bâtiment est divisé en 5 étages, par continents. Pour la France, direction « basement 1 ». Accueil en français, bien sûr…

3- Le Museum of Church History

Dans ce musée à la scénographie spectaculaire, on apprend absolument tout sur l’histoire des Mormons. Les collections comprennent des raretés, comme le manuscrit original du Livre de Mormon transcrit par Joseph Smith en 1830, un chariot bâché équipé pour la traversée de l’ouest, d’incroyables photos d’époque en noir et blanc ou le plan de Salt Lake City imaginé par Brigham Young…

4-The Beehive House

Clin d’œil à l’histoire? Ce sont de jeunes et jolies sœurs missionnaires qui assurent la visite guidée de Beehive House (littéralement, la ruche), l’ex-résidence du prophète polygame Brigham Young. Il eut 27 épouses officielles, qui lui donnèrent 53 enfants ! Construite en 1845, cette coquette demeure de style Nouvelle Angleterre comporte 35 pièces au confort bourgeois.

Seule l’épouse en titre, Lucy Decker, vécut dans cette maison, qui communiquait par un couloir avec Lion House, où étaient installées les autres femmes de Brigham Young et leurs enfants. Tout le monde se pose la même question. Comment Brigham Young parvenait-il à faire vivre son harem et sa progéniture sous le même toit? Avec un grand sens de l’organisation ! Chaque étage avait un rôle bien précis. Au rez-de-chaussée, se tenaient les offices (cuisine, crèmerie, atelier de tissage, classe d’école). Au premier étage, les épouses avec enfants avaient chacune leur appartement. Le second étage, plus rustique, était réservé aux épouses sans enfants. Au cœur de la maison, le grand salon était utilisé pour les prières et les réceptions. La salle à manger pouvait recevoir jusqu’à 70 personnes…

5- Ensign Park

Perché au-dessus de la ville, ce parc offre la vue la plus spectaculaire sur Salt Lake City, les Wasatch Mountains et le Grand Lac Salé. Un sentier pentu et balisé mène en ½ h. à pied au sommet de la colline. Là même où Brigham Young, encore affaibli par les fièvres des montagnes, grimpa avec ses compagnons le 24 juillet 1847. Après des heures de prière, il y aurait conçu les plans de la nouvelle Sion…

6- Le Grand lac salé et Antelope Island

Ni tout à fait la terre, ni tout à fait la mer, le Grand Lac Salé déploie son décor biblique aux portes de la ville. Mensurations : 120 km de long sur 56 de large. Profondeur moyenne : 4 mètres. Chaque printemps, à la fonte des neiges, les montagnes y déversent des tonnes d’eaux chargées en minéraux. L’eau ne s’en échappant que par évaporation, elle affiche une teneur en sel exceptionnelle : jusqu’à 28 %, soit neuf fois plus que l’eau de mer ! Pas étonnant que les Mormons aient fait le parallèle avec la Mer Morte… Tapissée de savanes, de rochers et de sources, la plus grande des îles du lac, Antelope Island (24 km sur 6), est reliée au continent par une route-digue de 7 miles et se découvre en voiture, à pied ou même à cheval. En chemin, on croise des bisons en liberté (700 en tout), des antilopes Pronghorn et des milliers d’oiseaux. Aux mouettes résidentes, viennent s’ajouter, d’avril à octobre, les migrateurs : pélicans, grèbes, avocettes, faucons-pélerins, attirés par les bancs de crevettes du lac, de l’espèce Artemia. Oui, les mêmes que celles offertes par Pif Gadget, pour ceux qui ont bonne mémoire. Avec les baigneurs occasionnels de la plage de Bridger Bay (bien rincer après usage), seule ce minuscule crustacé peut survivre dans les eaux du Grand Lac Salé, où il se nourrit d’algues microscopiques. Ses œufs (ou cystes) peuvent en effet se mettre en dormance et « renaître » après réhydration. Chaque année, 2000 tonnes d’oeufs sont pêchées à la nasse sur le lac : séchés, ils servent de nourriture aux poissons d’aquarium.

Dés 1938, les Mormons ont entrepris la tâche colossale de microfilmer les registres d’état civil du monde entier, constituant ainsi la plus grande bibliothèque généalogique du monde. Une bibliothèque actuellement en cours de numérisation, pour permettre la consultation en ligne… Les documents archivés les plus anciens remontent à l’an 1500 pour l’Europe et jusqu’à 300 av. JC pour la Chine. Ces précieuses données sont entreposées dans un abri souterrain anti-atomique à Alta, dans les Wasatch Mountains. Mais elles sont aussi consultables à la Family History Library de Salt Lake City, le plus grand et le plus complet des 4500 centres généalogiques internationaux de la LDS Church. Ici, chacun peut entamer une recherche généalogique sur sa famille. Mais attention, conformément à la légalité, les archives datent d’un siècle minimum. Pour être efficace, il faut donc préparer à l’avance les noms, dates et lieux de naissance de ses arrière grand-parents.

PARTIR A SALT LAKE CITY

Renseignements : Office du tourisme de Salt Lake City

Vols : Delta Airlines propose 5 vols directs par semaine de Paris CDG à Salt Lake City à partir de 897 € TTC AR.

Bonnes pistes :

On se pose au Peery Hotel, un boutique-hôtel rétro, fondé en 1910 par les frères mormons David et Joseph Peery ou bien au Hilton Salt Lake City Center, un QG chic et urbain, avec vue sur les Wasatch Mountains.

On fait son shopping outdoor chez R.E.I.. Du matériel dernier cri pour le ski, le camping, la randonnée, le VTT, le canoë…

On réserve ses aventures à la carte chez All Seasons Adventures à Park City. De l’initiation à la pêche à la mouche aux randonnées à cheval, une collection d’activités outdoor encadrées par des guides pro, dans les Wasatch Mountains.

Eté comme hiver, on file s’aérer dans les stations à la mode western des Wasatch Mountains, aux portes de Salt Lake City. En star guests, Alta/Bird, Solitude, Brighton, Park CityDeer Valley, The Canyons, Snowbasin ou Sundance, fondée en 1969 par Robert Redford et siège d’un festival du film indépendant.

Le nouveau livre de

Jean-Philippe

LES CHAMPIONS DU CAMOUFLAGE

 

Plongez dans un monde de

faux-semblants

Retour haut de page

Partagez...

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp