Y’a du monde au balcon!

Vous êtes tous d’accord : depuis qu’on est confinés, on réentend chanter les oiseaux à Paris! Chez moi, dans le 18e arrondissement, les mésanges bleues vont et viennent sur mon balcon pour me piquer les brins de fétuque qui poussent en pot. Elles préparent leurs nids avant la période de reproduction, qui a lieu d’avril à juillet. Qu’on se le dise : ce nicheur cavernicole peut s’installer dans toute cavité de taille convenable, pourvu que son entrée soit suffisamment restreinte pour lui éviter d’être confrontée à des concurrents de plus grande taille, comme la mésange charbonnière. Cela peut être un trou dans un arbre ou dans un mur, un tuyau, un poteau creux, un agglo en ciment… Doté d’une solide sens du confort, la mésange bleue agrémente son sweet home de mousse, herbes sèches, éléments végétaux ou poils d’animaux. Programme des prochaines semaines : pondre les oeufs (9 à 13 environ) et les couver (15 jours) pour la femelle, ravitailler sa compagne puis les petits pour le mâle… Y’a de quoi faire! Les jeunes prendront leur envol à l’âge de 20 jours, mais ne seront vraiment émancipés qu’au bout de 4 semaines…

Partagez...

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp