Les touristes absents, les macaques se révoltent…

Le temple Phra Prang Sam Yot, situé à Lopburi, une des plus anciennes villes de Thaïlande, est célèbre pour son architecture. Mais les touristes s’y rendent surtout pour sa communauté de macaques crabiers. Les singes jouent un rôle tellement important dans l’économie de la ville qu’un immense banquet leur est offert chaque année, en novembre, lors du festival Lopburi Monkey . Seulement, pour cause de Covid-19, plus de touristes, plus de nourriture et donc des macaques affamés qui se révoltent ! En prenant toutes les précautions liées aux images présentes sur le Net, il semble que les singes se répandent en ville à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent. Bien qu’ils ne soient pas (encore !) agressifs envers les humains, l’écologiste Asmita Sengupta interrogée par le site du New York Times, précise que si les bagarres sont naturellement fréquentes, elles sont rarement aussi violentes que celle présentée sur les images…

Lire la vidéo

Partagez...

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp