Le voyageur dans les nuages

Un petit bonhomme en pardessus noir qui marche dans les nuages avec sa valise… C’est la dernière image que nous a léguée le photographe Gilbert Garcin, décédé samedi 17 avril à l’âge de 90 ans. Le monde à part, drôle et surréaliste, qu’il construisait avec des bouts de carton, une paire de ciseaux, du sable, quelques brins d’herbe et son reflex Nikon, s’en va avec lui. Ce papé marseillais s’était mis au photo-montage à l’âge de la retraite, pour ne pas s’ennuyer. Dans les paysages qu’il photographiait en noir et blanc, il promenait sa silhouette et celle de son épouse Monique, réduites à des petites figurines de 10 cm. Ses images, exposées et collectionnées dans le monde entier, nous parlent encore à tous. A leur manière tragique et bourrée d’humour, elles nous disent l’absurdité de la vie, la fragilité de la nature et la nécessité des rêves.   

 

Partagez...

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp