laos

L'Asie en douce

Voyage Grand format

DE LA CITÉ SACRÉE DE LUANG PRABANG AUX MONTAGNES DU NORD, L’ANCIEN ROYAUME DU LAOS NOUS FAIT LE GRAND COUP DE CHARME. PERIPLE ENTRE TEMPLES ET RIVIERES AVEC ESCALES EN ECOLODGES.

Il est 6 heures, Luang Prabang s’éveille. Sur Sisavangvong road, devant le temple tissé d’or de Wat Mai, des moines défilent à petits pas, tuniques safran, crânes rasés, gamelles à la main. Sur les trottoirs, devant les maisons de bois, les fidèles les attendent agenouillés pour le Tak Bat, la traditionnelle offrande de boulettes de riz gluant. L’air embaume la fleur de frangipanier, et plus loin, sur les rives encore enveloppées de brume de la Nam Khan, les jardiniers s’activent dans leurs potagers. Déjà, la douceur lao a saisi le voyageur. 

C’est à vélo qu’il faut découvrir l’ancienne capitale royale du nord Laos, péninsule enchâssée entre les bras du fleuve Mékong et de la rivière Nam Khan, aujourd’hui classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Ici, chaque guest-house tient des bicyclettes à la disposition de ses hôtes. A pédaler au fil des ruelles animées, on prend vite ses repères. En chemin, s’égrainent de vieux temples, des palais, des maisons coloniales, des jardins, des boutiques d’antiquité, de tissage, d’artisanat, des gargottes où l’on savoure pour quelques bhats, la monnaie locale, des noodle soups agrémentées de pousses de soja, chou émincé, fleurs de bananiers, feuilles de menthe… Parmi les trésors à découvrir : le Wat Xien Thong, le plus ancien des monastères bouddhistes de la cité, bâti au XVIe siècle sous le règne du roi Setthathirath. Ce matin-là, le soleil éclabousse le parvis semé de gracieux pavillons de bois sculpté, aux toits glissant  jusqu’au sol.

PARTIR AU LAOS

Avec Asia, spécialiste des voyages sur mesure en Asie, en combinant un séjour de charme à Luang Prabang avec un circuit en voiture particulière avec chauffeur au nord du Laos. Retour en bateau traditionnel par le Mékong.

Pont éphémère en bambou sur la rivière Nam Khan.

La meilleure façon d’explorer Luang Prabang : se balader à vélo.

Sur les murs de la chapelle rouge, des petits personnages en mosaïques colorées figurent des scènes de la vie d’autrefois. A l’intérieur, dans la pénombre, un bonze récite des mantras au pied du bouddha couché. Au fond de la cour, sous un manguier, de jeunes novices révisent leurs leçons. « La plupart des 1400 moines vivant aujourd’hui dans les monastères de Luang Prabang sont de jeunes garçons issus de familles pauvres, accueillis gratuitement pour leurs étudesexplique l’historien français Francis Engelmann, fin connaisseur du paysBeaucoup de ces novices ne prononceront jamais leurs vœux définitifs et se feront plus tard riziculteurs, voire guides ou barmen! ». Au sortir de la guerre du Vietnam, et surtout depuis son classement à l’Unesco, Luang Prabang a en effet pris un nouveau visage. Les voyageurs venus du monde entier y font désormais halte et nombre de demeures héritées de l’époque du protectorat français, à la fin du XIXe siècle, ont été restaurées pour devenir hôtels ou guesthouses de charme. 

Pascale Desclos journaliste portrait

Le mot de Pascale

« Spectaculaires, les vallées et les montagnes du nord Laos se prêtent parfaitement à des randonnées à la journée. Une belle façon de partir à la rencontre des minorités ethniques Hmong, Kamu, Akha, de découvrir leurs traditions et de glaner en chemin de beaux indigos tissés à la main. »

Modèle du genre, la maison Dalabua, où la Laotienne Toune, collectionneuse d’antiquités, cultive un jardin aquatique qu’enjambent des passerelles de bois. La cité renoue aussi peu à peu avec les anciennes traditions artisanales de la cour, tissage, orfèvrerie, sculpture sur bois, fabrication de papier de mûrier. Des artistes de renom, comme le prince Nith, qui expose ses broderies au fil d’or jusqu’au MoMa de New York, y ont même réouvert leurs ateliers.

Laos - Baignade idyllique au pied des chutes de Kuang Si, à quelques kilomètres de Luang Prabang.

Baignade idyllique au pied des chutes de Kuang Si, à quelques kilomètres de Luang Prabang.

Aux portes de la cité sacrée, les cascades de Kuang Si déroulent leurs bassins turquoise au couvert de la jungle. Plus loin, l’Elephant Village Camp de Ban Xiem Lom propose des balades à dos d’éléphant. Ici, ont été recueillis une quinzaine de pachydermes autrefois employés aux travaux forestiers. 

Pour savourer encore l’art de vivre lao, rien ne vaut une boucle de quelques jours vers les montagnes du nord, avec escales en lodges de charme… Partout, dans chaque village sur la route, résonne le cling-clang des antiques métiers à tisser en bois. Teints de bleu indigo, de rouge bétel, de vert citronnelle, filés au rouet et séché en plein air, le coton et la soie deviennent sous les mains habiles des femmes de superbes sarong, nappes, plaids.

Des tissages qu’on marchande patiemment, en buvant le thé noir chez l’habitant. Première escale au village de Nong Kiaw, à 80 km de Luang Prabang. Face aux falaises chevelues de la rivière Nam Ou, l’écolodge Mandala Ou déploie ses cosy bungalows d’argile autour d’une terrasse avec piscine. C’est le point de départ pour une randonnée dans la montagne, à travers les rizières, les plantations de tabac, de coton, de melons cultivées par les paysans des minorités Hmongs et Kamu. Dans les hameaux, les enfants disputent d’interminables parties de rattan, un jeu qui consiste à frapper une balle en fibres de palmes avec les pieds, la tête, les épaules sans la faire tomber. 

Le nouveau livre de

Jean-Philippe

COMPLICITÉS ANIMALES

 

70 histoires vraies qui parlent

d’empathie, d’entraide et

d’amitié.

 

Laos - Concours de lancer d’élastiques dans un village Kamu de la région de Nong Kiaw.

Concours de lancer d’élastiques dans un village Kamu de la région de Nong Kiaw.

Plus loin vers le nord, près de la frontière chinoise, le Muang La Resort étire ses coquettes villas à colombages au fil de la rivière Nam Pak, où sourdent des sources chaudes relaxantes. Parquet de teck, mobilier années 30 en bois de rose et terrasse-restaurant au bord de l’eau, le décor est enchanteur. La cuisine, elle, revisite les classiques lao : soupe de potiron sauté au beurre de curry, flan de poisson vapeur aux pousses d’oignons et feuilles de citronnelle, crumble pommes/mangues… Une promenade champêtre? Du proche village de Vang Van, blotti au milieu des rizières, on traverse la rivière avec un passeur, sur un radeau de bambou et on grimpe au vieux temple de Chiao Pha Kham Sing, qui abrite depuis des siècles une statue sacrée de bouddha.

Le Spa de l’hôtel propose aussi des massages traditionnels aux huiles essentielles de coco et d’amande, à prolonger par un bain chaud aux herbes aromatiques, dans un bassin en plein air.  Avec un guide local, les plus aventuriers s’aventurent en 4X4 vers les villages haut-perchés de la minorité Aka. Isolés à plus 1400 mètres d’altitude, dans le cirque grandiose des montagnes, ces marchands d’opium se sont aujourd’hui reconvertis dans l’élevage et la riziculture. Mais tout raconte leur prospérité d’antan. Et on admire les costumes des femmes, tissés de noir et cousus de pièces d’argent, les maisons de terre aux portes peintes de couleurs vives, les étranges portiques de bambous assortis de balançoires qui servent les jours de fête à communiquer avec les ancêtres, entre le ciel et la terre… 

UN LIVRE, UNE VOIX

Voyages dans les royaumes de Siam, de Cambodge, de Laos et autres parties centrales de l’Indochine, 1858-1861, Henri Mounot, éd. Hachette. 

Un extrait de 1 m 57 lu par Pascale Desclos.

Au printemps 1858, l’explorateur français Henri Mounot s’embarque à Londres dans le but d’explorer le cours du Mékong et la vaste péninsule indochinoise…

Laos - Notre bateau de croisière pour remonter vers Luang Prabang, à travers les gorges du Mékong.

Notre bateau de croisière pour remonter vers Luang Prabang, à travers les gorges du Mékong.

Encore quelques kilomètres en lacets, et voici Pakbeng, une bourgade arrimée aux rives du fleuve Mékong. Posé en vigie au dessus des eaux, le long d’une passerelle de bois, le Luang Say Lodge accueille les voyageurs dans de délicieux bungalows aux lits enveloppés de moustiquaires. A ses pieds, une plage fluviale où s’entremêlent sable fin, roches noires et bouquets de roseaux. C’est de là qu’on embarque sur le Pak Ou, au petit matin suivant, pour rejoindre Luang Prabang. 

Avec ses coursives en bois, ses persiennes ajourées, son bar élégant, ce navire est à l’image des barges à fond plat du Mékong, le confort en prime. Sur les berges, s’étirent des villages paisibles, des champs en terrasses. Accoudé au bastingage, on remonte tout le jour les eaux brunes du fleuve à travers de hautes gorges. Le temps s’étire, le baume apaisant du petit royaume du Laos agira longtemps encore.

PARTIR AU LAOS

Avec Asia, spécialiste des voyages sur mesure en Asie, on peut combiner un séjour de charme à Luang Prabang avec un circuit buissonnier en voiture particulière avec chauffeur au nord du Laos, retour en bateau traditionnel par le Mékong. 

Ou avec la compagnie régulière Vietnam Airlines, qui propose un vol quotidien AR Paris CDG-Luang Prabang via Hanoi. Départ possible de 19 villes de province avec TGVair.

INFOS : Office du tourisme du Laos. Visa obligatoire à l’arrivée, 3 mois, 30 $ US, prévoir photos d’identité.

ESCALES DE CHARME

A Luang Prabang, le Luang Say Residence. 24 suites 5* à la gloire des anciens explorateurs du Mékong, essaimées dans un jardin tropical avec piscine, spa et restaurant gastronomique. Ou la Maison Dalabua. Un délicieux petit hôtel de 26 chambres, blotti dans un jardin aquatique avec bassins fleuris de lotus. 

A Nong Khiaw, l’écolodge Mandala Ou. De cosy bungalows en bois et argile au bord de la rivière Nam Ou. Restaurant, piscine et prêt de vélos sur place.

A Muang La, le Muang La Lodge. Dix délicieuses suites-villas « années 30 », ouvertes en balcon sur la rivière Nam Pak. Restaurant, Spa, piscine et choix d’excursions guidées dans les montagnes Ano. 

A LIRE :  Laos, sur les rives du Mékong (éd. du Chêne), un superbe livre illustré de Francis Engelmann.

Le nouveau livre de

Jean-Philippe

COMPLICITÉS ANIMALES

 

70 histoires vraies qui parlent

d’empathie, d’entraide et

d’amitié.

 

Retour haut de page

Partagez...

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp