HUELGOAT, FORÊT MAGIQUE

Au cœur du Finistère, la forêt de Huelgoat, forêt haute en breton, est la région la plus occidentale des terres de Brocéliande. Dragon endormi, fées malicieuses et fabuleux trésor. Oserez-vous vous y aventurer ?

Le bon chemin

Sachez que vous n’êtes par le premier. Bien d’autres avant vous ont tenté l’aventure. Dès le début du siècle, les Anglais venaient nombreux visiter la forêt du Roi breton qui s’étend sur plus de 1 000 hectares.

Un coup d’oeil à la carte avant de partir…

Même les vieux panneaux Michelin en béton émaillé font partie du décor, ils sont protégés et ce quelle que soit leur destination finale. Mais restez prudent, les lutins s’amusent parfois à les retourner pour le plaisir d’égarer les promeneurs.

Au pays des Ents

Hêtres, chênes, châtaigniers sont les espèces dominantes de cette forêt. Mousses et fougères profitent d’une humidité très importante, certaines variétés sont exceptionnelles en Europe.

Le chêne rouvre et le hêtre fournissaient autrefois des fûts aux chantiers navals. La forêt a terriblement souffert de la tempête d’octobre 1987, elle a été reboisée à 70 %.

Perso, ce vieux chêne me fait terriblement penser  à Sylverbarbe, le gardien de la forêt de Fangorn et roi des Ents, ces êtres mi homme-mi arbre dans le Seigneur des Anneaux.

Le trésor d'Artus

Ici le roi Arthur – Artus localement –  a caché son trésor. De gros rochers granitiques couverts de mousse et de lierre forment l’entrée d’une grotte. Son plafond semble un immense menhir couché dans un équilibre précaire et ses murs, des mégalithes ajustés par des mains géantes.

Que peut bien dissimuler cette construction cyclopéenne sinon le fabuleux trésor du seigneur de Camelot ?

Si vous partez à sa quête, sachez que Merlin l’enchanteur a confié sa protection à des feux-follets et des âmes errantes. À vos risques et périls.

Et au milieu...

Entre les arbres voilés comme de vieilles sorcières et les roches moussues, coule la rivière d’Argent. Son nom vient des rayons de lune emprisonnés par une magicienne pour y mirer sa beauté. Tendez l’oreille, son murmure raconte les secrets les plus enfouis de la forêt.

Messieurs, ne vous penchez pas au-dessus de l’onde. Pour se venger d’une querelle ancienne avec les femmes, les fées attirent les hommes dans leur mare afin de les noyer.

La tranquille rivière finit par se jeter dans un gouffre d’une vingtaine de mètres de profondeur qui est selon les uns, la Porte de l’enfer et pour les autres La grotte du diable ce qui, entre nous, est à peu près la même chose…

Au pays des géants

De simples blocs de granit usés par le temps ?

Vraiment.

Ou les têtes  de quelque géant ou dragon immobile le temps de votre passage.  

N’est-ce pas  lors d’une de ses colères que le géant Gargantua jeta des milliers de blocs de pierre dans le lit de la rivière d’Argent ? 

Camp d'Artus

Au cœur de la forêt se trouve l’un des plus anciens camps fortifiés d’Europe. Les celtes qui vivaient là, connus sous le nom de Osismes, ont élevé à la fin du 2e siècle avant J.-C. un oppidum suffisamment vaste pour que certains y voient leur capitale.  Quant à son nom de Camp Artus, il ne lui a été donné qu’au XIXe siècle, époque férue de légendes celtes.

La roche tremblante

La Roche tremblante est un bloc de granit arraché de la carrière qui se trouvait au cœur de la forêt. Comment est-elle arrivée là dans cet équilibre précaire ? Mystère. Ce qui est certain est qu’elle tremble depuis 1903. Mais c’est à chacun de trouver l’emplacement qui permet, par simple pression, de bouger ses 137 tonnes… Si les lutins le veulent bien.

Informations

L’office du tourisme des Monts d’Arrée

L’office du tourisme du Finistère

Et une excellente adresse si vous voulez suivre une visite  guidée pour  tout connaître  : Les Aventuriers de la Légende d’Huelgoat. Renseignez-vous à l’office du tourisme des Monts d’Arrée.

Partagez...

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp