Un LIVRE, UNE VOIX

Cambodge - Angkor - Livre - Le Portail - François Bizot

Le Portail, François Bizot, ed. Folio Gallimard 

En 1971, François Bizot, membre de l’Ecole française d’Extrême Orient, est fait prisonnier au Cambodge par les Khmers rouges. Au récit poignant de sa détention, au coeur de la jungle, se mêlent des souvenirs heureux du passé.

Un extrait de 1 mn 54 lu par Jeanne Fichou. 

« Les couleurs du soleil couchant flottaient sur Angkor et les cheveux d’Hélène volaient au vent. Cramponnée au guidon de la moto, calée entre mes bras, elle se tenait à califourchon sur le réservoir. Le bourdonnement continu des insectes recouvrait celui du moteur. De leur vol précipité et mou, des chauves-souris attrapaient les libellules qui foisonnaient dans la douceur du soir. Nous passions par la porte des Éléphants. Pour rentrer plus vite au village, je prenais un raccourci qui coupait entre de grands Dipterocarpus centenaires. La moto s’enfonçait sans bruit dans les vapeurs tièdes du sous-bois. L’air agité me frappait l’oreille de ses remous et gonflait le dos de ma chemise. Nous longions la petite plantation de tabac et de bananiers dont s’occupait la famille d’un gardien du Bayon. Comme chaque soir, nous sortions par la porte des Morts et retrouvions le « petit circuit », juste avant le pont de pierre. À cet endroit, un troupeau de macaques s’attardait sur la route, folâtrant entre les arbres des lisières. Pour barrer l’accès à leurs femelles en chaleur, les gros mâles nous montraient leurs dents en grimaçant, faisaient mine de nous poursuivre. Le rire argentin d’Hélène s’égrenait. Elle tendait la main au passage, pour caresser les petits accrochés à leur mère… Ma poitrine se soulevait, pressée par un bonheur sans mélange. Lancé du dôme sombre des grands « fromagers » agrippés aux pierres du Ta Prohm de leurs longues racines aériennes, le sifflet strident des merles mandarins, qu’on entendait du village, signalait que nous allions arriver. Hélène poussait avec eux des petits cris d’oiseaux, et remuait son corps d’arrière en avant pour avancer plus vite. » (…)

Le nouveau livre de

Jean-Philippe

LES CHAMPIONS DU CAMOUFLAGE

 

Plongez dans un monde de

faux-semblants

Retour haut de page

Partagez...

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp