ALBI

FILLE TERRIBLE DE LA RENAISSANCE

Voyage Grand format

CÉLÈBRE POUR SA CATHÉDRALE QUI NE RESSEMBLE À AUCUNE AUTRE, ALBI LA ROUGE PROSPÉRA AU TEMPS DE LA RENAISSANCE GRÂCE À L’OR BLEU.

Alors qu’à Chartres, Reims ou Amiens, on bâtit des cathédrales toujours plus aériennes, toujours plus désireuses de rejoindre le firmament, la cathédrale d’Albi est un coup de poing dans la terre. Elle n’est au premier abord pas un message d’amour tourné vers Dieu, mais bien une menace destinée aux « Bons hommes » et « Bonnes Dames », autrement dit aux Cathares et hérétiques de tout poil.

En cette fin de XIIIe siècle, la Croisade contre les Albigeois est terminée. L’Église romaine et catholique a mis à bas le mouvement hérétique qui s’était répandu à travers l’Occitanie depuis plus d’un siècle. Les « Bons Hommes » et les « Bonnes Dames », comme ils osaient se qualifier, ont péri par le feu, par l’épée ou emmurés. L’Inquisition règne désormais en maîtresse absolue sur ce qui est catholique ou ne l’est pas…
La première brique de la cathédrale Sainte-Cécile est posée à Albi le 15 août 1282. Car en rupture avec la tradition des bâtiments religieux en pierre, ce sont bien des briques, dont l’argile est puisée dans le Tarn, qui sont utilisées pour son édification. Deux siècles sont nécessaires pour élever ce qui deviendra le plus grand bâtiment en briques du monde.

Longue de 113 mètres, large de 35 mètres, assortie d’un clocher de 78 mètres et perchée sur un piton rocheux, la bâtisse domine la ville et le Tarn. Sauf par ses étroits vitraux, la cathédrale d’Albi n’a rien de commun avec ses sœurs ornées de dentelles. Sainte-Cécile a l’allure d’une place forte dont les hautes murailles sont renforcées de demi-colonnes qui semblent l’ancrer davantage encore dans la terre.

VENIR À ALBI

En avion avec ses trois aéroports, en train  avec ses deux gares, en bus ou en voiture, et même à pied en suivant le GR 36, tous les chemins mènent à Albi. Vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas découvrir ce joyau qui mêle son architecture gothique méridional et son décor de style Renaissance italienne.

La plus grande cathédrale de briques au monde impose son allure de place imprenable, plus ancrée dans les vicissitudes terrestres qu’élevée vers Dieu.

Son clocher n’est pas une flèche élégante de dentelures mais présente les allures d’un donjon imprenable. Son entrée est flanquée d’une tour crénelée de mâchicoulis, vestige de l’ancienne muraille qui ceignait l’édifice religieux et le palais épiscopale attenant. « On l’appelle la Forteresse de Dieu, souligne Christian Rivière, guide du Comité du tourisme du Tarn. Sa sobriété extérieure est aussi une réponse aux hérétiques qui prétendaient que l’Église ne pouvait vivre que dans l’opulence.» La cathédrale est donc un bâtiment austère, conçue pour proclamer à ceux qui oseraient encore en douter la solidité de la foi et la rigidité de l’orthodoxie. Seule incongruité dans cette rigueur monumentale, le baldaquin en pierre finement sculpté, construit ultérieurement. C’est la principale voie vers l’intérieur du bâtiment. Et là, c’est l’émerveillement ! Car à l’austérité extérieure, répond le flamboiement d’un décor de 18 500 m2. Albi est la plus grande cathédrale peinte en Europe. Le regard ne peut que se perdre dans ce labyrinthe de couleurs, de motifs géométriques, de trompe-l’œil où l’expert dévoile ça et là quelques notes d’humour.

Le mot de Jean-Philippe

"La cathédrale d’Albi fait partie de mes chocs visuels. Non, je n’exagère pas! Commencez par faire le tour de ses hauts murs, austères comme les murailles d’un château fort. Ensuite, pénétrez à l’intérieur et là vous comprenez que toute une vie ne suffira pas pour admirer chacun des détails de son incroyable décor. Je vous l’ai dit, j’ai grandi proche de la sobriété de la cathédrale de Chartres alors, oui, admirer les fresques colorées, éclatantes, foisonnantes, truculentes de la cathédrale d’Albi fut un sublime choc, forcément sublime..."

Laissez ensuite votre regard grimper vers le ciel. Réalisée entre 1509 et 1512 par des artistes italiens, la voûte n’a jamais été restaurée ni même retouchée. Et pourtant, ses bleus et ses dorures sont éclatants comme au premier jour. Sous l’orgue, la représentation du Jugement dernier (reconnu comme le plus grand au monde) raconte l’enfer et le purgatoire, les damnés et les élus.

Les fresques de la voûte, 97 m sur 28 m, forment l’ensemble de peinture Renaissance italienne le plus ancien en France.

Plusieurs fois restauré au XIXe et au XXe siècles, l’orgue est l’un des quatre plus grands de France.

Le jubé de style gothique flamboyant est l’un des dix derniers visibles en France. Son état de conservation est exceptionnel. 

Retournez-vous maintenant vers le jubé. Ce claustra de pierre est destiné à séparer le chœur de la nef. Autrefois, toutes les cathédrales en possédaient, mais la plupart furent détruit au XVIIIe. Est-ce la finesse du travail qui a sauvé celui d’Albi? On peut se plaire à le croire. Il révèle trois étages d’ogives en pinacle, de petits baldaquins, d’arcs en accolade ou de clés de voûte merveilleusement travaillées, un chef d’œuvre! C’est sous la protection de sa cathédrale et de son puissant évêché que la ville d’Albi va connaître ses heures les plus fastes. Grâce à l’art de la teinture et plus particulièrement au pastel. Egalement nommée guède, cette grande herbacée aux fleurs jaunes est cultivée depuis l’Antiquité pour produire une teinture bleue que l’on extrait de ses feuilles. « Entre le XIIIe et le XVe siècle, l’Or Bleu est une source de richesse importante en Midi-Pyrénées, explique notre guide. Avec les villes de Toulouse et de Carcassonne, Albi trace les frontières du Pays de cocagne. » Cocagne, c’est le mot pour désigner les boules rondes formées par les feuilles séchées de pastel et destinées aux teinturier qui en tirent leur fameux bleu. Cette prospérité est aujourd’hui encore visible autour de la cathédrale, où les riches commerçants ont bâti d’imposantes demeures aux tours rivalisant en hauteur. Ne manquez surtout pas l’hôtel Reynes et sa cour ornée des bustes de François Ier et de la reine Éléonore, depuis peu ouverte au public. Ni la belle maison Enjalbert, faite de colombages, de briques et de fenêtres sculptées. C’est cette richesse patrimoniale et historique qui a permis à Albi, en 2010, d’entrer dans le club très sélect des patrimoines de l’humanité.

Le nouveau livre de

Jean-Philippe

COMPLICITÉS ANIMALES

 

70 histoires vraies qui parlent

d’empathie, d’entraide et

d’amitié.

 

Le Pont-vieux, autrefois fortifié, enjambe le Tarn. En arrière plan, la cité épiscopale et la cathédrale Sainte-Cécile.

Toulouse-lautrec
l'autre enfant terrible du pays

Le nom de Toulouse-Lautrec est lié aux cabarets et aux maisons closes de la capitale. Pour les uns, il ne fut qu’un créateur d’affiches, pour les autres, un peintre sans concession.

Henri de Toulouse-Lautrec est avant tout l’enfant du pays d’Albi. Né en 1864 dans l’une des plus anciennes familles nobles de France, il passe une partie de sa jeunesse dans la ville et ses environs.

Il a 20 ans lorsqu’il s’installe à Paris où il devient très vite « l’âme de Montmartre ». Il y peint les cabarets dont le fameux Moulin-Rouge.

Situé dans le palais épiscopale de la Berbie, le Musée Toulouse-Lautrec réunit la plus importante collection publique consacrée au peintre. Un ensemble unique, dont 31 affiches de spectacle, permet aux visiteurs de découvrir toutes les facettes de cet artiste hors-norme.
Albi-musee_Toulouse-Lautrec_Daniel-VijoroviJPG

DÉCOUVRIR ALBI

Y ALLER

En train : Albi dispose de deux gares,  la gare centrale Albi-ville et la gare Albi-Madeleine.

En avion :  Temps de trajet depuis les aéroports de  Toulouse, 1 h, de Rodez, 1 h 15  et de Castres-Mazanet, 45 mn.

En bus : Depuis les principales villes alentours avec .liO, le service public Occitanie transports.


En voiture : 50 mn de Toulouse, de Rodez, de Montauban.



SÉJOURNER



L’Office de Tourisme d’Albi et Tourisme Tarn vous accompagnent dans la conception personnalisée de votre séjour ou les formules bon plan à Albi. « Destination Albi », c’est la réponse à vos envies de week-ends ou de courts séjours, clé en main, avec des offres de séjours thématiques, en hôtel 2 à 4 étoiles et un service de conseils et de réservation disponible du lundi au vendredi.

Le nouveau livre de

Jean-Philippe

COMPLICITÉS ANIMALES

 

70 histoires vraies qui parlent

d’empathie, d’entraide et

d’amitié.

 

Retour haut de page

Partagez...

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp